MES GUITARES par Jubaea

 

HOME

 

 

 

2017© DL

 

1973 FENDER MUSICMASTER

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musikhaus Thomann Linkpartner

UN PEU D'HISTOIRE :

La Fender Musicmaster est sortie des ateliers de Léo Fender en 1956.    Léo Fender voulu avant tout produire un modèle d'étude destinée à un public de débutants grâce à son diapason réduit pour faciliter le jeu, ou à des adultes ayant de petits doigts.

 

Sans blaguer, c'est ainsi qu'elle était promue dans son catalogue de l'époque, « The Fender Musicmaster... especially designed for adult and young musicians with small fingers... ».    Les débutants n'étant pas, en général, disposés à mettre le prix fort dans une première guitare, la Musicmaster était donc rudimentaire.

 

1956, Bien qu'ayant une silhouette très similaire à celle d'une Fender Stratocaster, la Fender Musicmaster a été créée dans ses premières années pour être commercialisée à un tarif très économique.    Pour ce faire, sa finition et l'accastillage étaient très ordinaires, elle ne comportait qu'un micro simple bobinage disposé légèrement de biais côté manche.

 

Comme on peut le voir sur le prospectus de l'époque ci-contre, les échancrures étaient symétriques, comme la Stratocaster et la Telecaster, le pickguard était d'une seule pièce, comme la Stratocaster, le chevalet était recouvert d'un capot métallique et le manche avait une touche en Érable.

 

1959, la touche devient également disponible avec une finition en bois de Palissandre.

 

1964, Fender a modifié les dispositions ci-dessus au profit d'une finition plus élaborée.    Les échancrures sont devenues asymétriques, le pickguard est devenu un pickguard 2 pièces, la plaque de contrôle portant la prise jack et les réglages volume et tonalité étant séparée et en métal, le chevalet est devenu plus esthétique.

 

1965, Fender déclina également la Musicmaster en une version équipée de deux micros à simple bobinage, un manche et un chevalet, la Fender Duo-Sonic, ainsi qu'une version équipée de deux micros et d'un vibrato, la Fender Mustang, qui va rencontrer un net succès.

 

1968, Fender entreprit la révision de la Musicmaster, en l'équipant d'un nouveau chevalet à vibrato, et en positionnant le micro non plus côté manche, mais côté chevalet, la Fender Bronco.

 

1976, la Fender Musicmaster reçoit ses dernières modifications, un pickguard à nouveau d'une seule pièce, et deux boutons de contrôle type Stratocaster.

 

1982, La production de la Musicmaster est arrêtée, sauf la Duo-sonic, que CBS avait déjà retiré du catalogue Fender 13 ans plus tôt en 1969.

 

...................................................................................................................

 

MODIFICATION :

Des mécaniques Fender American Standard à bain d'huile ont pris la place des mécaniques originales (que j'ai conservé).

 

...................................................................................................................

 

MON AVIS :

1982, je n'y connaissais pratiquement rien en terme de marque de guitare.    Je jouais depuis cinq ans, Internet n'existait pas et je n'avais à ma disposition aucun ouvrage de référence.    Pour moi, lorsque je me baladais dans les magasins de guitares de ma ville, deux marques se trouvaient sur le dessus du panier, Fender et Gibson.    Les autres n'étaient que Chinoiseries de bas étage.      De mémoire, il fallait sortir près de 6.000,00 Frs pour s'offrir une Fender Stratocaster neuve, plus de 8.000,00 Frs pour une LP Gibson, et plus de 10.000,00 pour une ES-335, une véritable fortune pour moi à l'époque.

 

Alors je me rappelle encore de ce soir où une Punkette de la bande m'a proposé de me vendre cette guitare, 1.000,00 Frs et «en l'état» comme on dit, sans même pouvoir l'essayer (nous étions dans un bar).    Rouge avec un pickguard blanc, cette Fender Musicmaster était la première que je voyais de ma vie.

 

C'est une guitare simple mais efficace, qui sonne superbement bien aujourd'hui.

 

Corps fin en Aulne, pickguard 3 plis B/N/B fixé par 12 vis, micro simple bobinage côté manche, revêtu d'un cache plastique noir masquant les plots du micro.    J'ai mesuré sa résistance à 5.48 Ohms.    Ce micro procure un son chaud, précis, avec une sacré patate.

 

Le manche est en Erable une pièce et touche en Palissandre Curved Board.    Le manche est fixé au corps via une plaque chromée 4 vis gravée du grand logo F et numéro de série à 6 chiffres commençant par 39.    J'ai mesuré la longueur de corde à 61,50 cm (24 pouces), diapason apparu en 1964 sur ce modèle.

 

Les mécaniques alignées sont des Vintage Fender F/Tuners à boutons en plastique crème.    Je les ai conservé mais elles sont rincées.    Je les ai donc remplacé par un modèle Fender à bain d'huile que j'avais en stock.

 

A l'autre extrémité, le cordier est le modèle d'époque, de forme trapèze à 7 vis qui comporte 3 pontets en acier strié.    A noter que les cordes sont retenues par le cordier, elles ne traversent pas le corps comme c'était le cas sur les Telecaster par exemple.

 

L'électronique est installée sur un control plate, une plaque métallique chromée fixée par 3 vis dans le prolongement du pickguard, qui comporte le potentiomètre de volume, le potentiomètre de tonalité et l'entrée jack.    Les potentiomètres CTS sont datés d'avril 1973, tout concorde donc en faveur de l'originalité de cette guitare.

 

Voilà.    Une guitare simple, légère (2kg930), pratique à jouer, et on comprend facilement qu'elle a vite trouvé grâce aux yeux d'une population de jeunes musiciens désinvoltes.